Après des guerres séculaires, les peuples d'Initium s'accordent enfin une paix relative. Pourtant, tapie dans l'ombre, une menace pèse ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Forum de L'Azelorth'Samas !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Voix Céleste
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 117
Race : Dieu
Classe : Flemmard
Elément : Tous
Date d'inscription : 12/03/2007

Feuille de personnage
Âge: Eternel
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Forum de L'Azelorth'Samas !   Dim 4 Mai - 16:05

[ 24 Venty 6.498 - 20H10 ]




Le brouhaha du forum avait cessé lorsque trois des quelques membres du Conseil restés à Thélus s'étaient avancés sur l'estrade au centre de l'assemblée circulaire. L'un deux, un vieillard Eycorché aux allures décomposées pris la parole en premier.

- "Merci beaucoup d'être venus parmi nous mes frères, mes amis !" Commença t'il en levant les mains vers ses courageux ou curieux invités. Il n'y avait pas que ses gestes et ses mots qui étaient accueillants. Son timbre de voix, aussi doux et rassurant qu'une brise estivale glissait jusqu'aux oreilles de ses interlocuteurs captivés. Ses ailes, repliées autour de son bassin, donnaient l'impression qu'il portait les robes que l'on retrouve dans certaines cérémonies religieuses. Une lourde et puissante aura émanait de lui. C'était l'un des mages les plus connus et les plus susceptibles de remplacer Sheryde.

Dans l'assistance, personne ne disait un mot. Les regards attendaient, fixés sur le maitre, brûlants d'un douloureux désir de connaissances et parfois même de vengeance. En effet, le Retour du Dragon Flamboyant entrainait avec lui une multitude de terribles souvenirs. Une multitude d'ombre et de lumière, de larmes, de cris et de souffrance. Les esprits se remémoraient le sacrifice ultime que les mages les plus puissants d'Initium avaient dû faire pour que le Dragon recule, à peine épuisé.

- "Je considère votre venue comme une bénédiction. Il n'y a pas de place dans cette expédition pour les personnes qui ont peur de perdre leur vie. J'invite donc quiconque, qui doute de sa foi, à quitter le Forum sur le champ." Lança t-il fermement, le regard aussi froid que les terres gelées d'Irandice. Il était aussi antagoniste qu'entier. Il savait lorsqu'il fallait s'attaquer aux faibles, il savait comment déstabiliser et prendre avec lui les meilleurs éléments. Après tout, il avait enseigné pendant plusieurs années, il avait fait de nombreuses recherches et il était aujourd'hui... sur le point d'en révéler quelques secrets.

Quelques mages, tremblant sous le regard noir du conseiller sortirent de la salle discrètement, veillant à ne pas déranger le silence angoissant qui s'était installé après le pic lancé par l'eycorché.

- "Très bien, nous pouvons commencer !" L'atmosphère pendant quelques secondes se relâcha, puis lorsque les mots suivant atteignirent les tympans, la tension s'intensifia. "Si vous êtes ici ce soir, c'est que vous avez lu le Bulletin d'alerte. Celui-ci résume très rapidement ce que nous savons des évènements. Pour être plus précis, je vais laisser la parole à Quentick Opus."

Un autre vieil homme, cette fois-ci un ansurien grisonnant, s'avança devant le premier interlocuteur puis s'exprima en ces mots :

-"Comme vous le savez tous, la fête du Ramanthin organisée par la ville de Mélandre a attiré énormément de monde. C'est dans cette masse qu'une faction encore inconnue a décidé d'agir, dirigée par Mutsunokami Valaron, un riche marchand de Mélandre. Ce groupe a revendiqué les attentats et semé le trouble sur la Place du Marché. Mélandre s'est vu alors secoué par un tremblement de Terre. On y déplore de nombreux morts et de nombreux dégats matériels. La ville est défigurée. Heureusement, les trois Dirigeants qui étaient la cible de cette attentas ont pu y survivre. Aujourd'hui, nous savons qu'ils sont en vie, mais nous ne divulgerons pas leur cachette pour plus de sécurité. Des Albanestres nous sont parvenus des Marais de Glargorl qui seraient apparement l'épicentre du séisme. Tout le Sud-Ouest d'Initium a ressentit la secousse sismique. Mélandre en étant très éloignée n'a pas subit tant de sévices que ça, mais un vieil Aqueduc s'est écroulé sur la ville." L'homme marqua une pause.

[HRP : J'attends que vous intégriez le Rp pour continuer mon discours éh éh ! J'en ai marre décrire des discours T_T en plus je suis très mauvais pour ça xD !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net
Redora Arkalant

avatar

Nombre de messages : 17
Race : Kigoron
Classe : Diplomate
Elément : Feu
Date d'inscription : 17/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 21
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Forum de L'Azelorth'Samas !   Lun 5 Mai - 1:34

Quand les billets d'alerte avaient éclos comme un champ de fleurs rouges sur les murs de la ville, Redora avait tout laissé en plan. Elle avait interrompu toutes les tractations commerciales dont elle se chargeait depuis deux semaines. Ce travail lui semblait bien éloigné de sa vocation première. Mais le commerce est le fondement de la paix, et il fallait bien commencer par là pour gagner la confiance de part et d'autre. Les kigorons auquels elle avait eu à faire étaient d'une maladresse sans nom, ils ne respectaient ni usage ni bienséance lorsque ceux ci n'appartenaient pas à leur culture.
Elle parvenait à décrocher plus de contrats en servant d'intermédiaire, mais surtout il était tellement plus plaisant de passer par ses services que les clients thélusiens finissaient par exiger sa présence, contraignant les kigorons à l'engager ou du moins s'adresser à elle. Et bien entendu, elle prélevait une part du bénéfice. Mais cela était encore éloigné du métier de diplomate auquel elle aspirait. Cela ne servait pas la Coopération Pacifique comme elle l'aurait souhaité. Cela n'amenait pas la paix.

Et voilà que l'Appel était fait à la population de servir l'alliance. Les sombres présages se faisaient menaces directes et l'anéantissement de la civillisation mené par le Dragon était de retour. Elle n'hésita pas une seconde. Elle serait bien plus utile à son peuple aux côtés de ceux qui luttaient contre le Dragon Flamboyant qu'à défendre leurs intérêts commerciaux. L'avenir des uns étaient l'avenir de tous, telle était sa philosophie, si peu partagée parmi les kigorons. Par elle, son peuple s'impliquerait dans la Coopération. Elle les mènerait à cotoyer les autres, à les comprendre, et la paix serait enfin leur idéal. Pour le moment, elle ne pouvait que faire don de sa personne. Et donner l'exemple.

C'est ainsi qu'à huit heures moins quart de ce 24 Venty, elle se trouvait sur le Forum, au sein d'une foule dense et agitée. On sentait parmi ces gens une forte nervosité, mais quelque chose de plus fort les liait. Le sentiment du devoir. Toutes les races étaient représentées et se serraient les coudes. Tel était l'exploit de la Coopération Pacifique. Un absurde sentiment de fierté l'envahit, comme si elle même avait été responsable de cette union. Elle qui était kigorone, une race qui tolérait plus qu'elle n'intégrait la Coopération. Son peuple avait toujours été replié sur lui même. Tant qu'on ne se mêlait pas de ses affaires, il s'intéressait peu au devenir de la Coalition. Mais ils s'indignaient des remontrances qu'on se permettait de leur faire sur leur conflit avec les eycorchés. Pour eux, la Coopération se réduisait à un vaste accord commercial. Et c'était ce que Redora rêvait de changer.


Elle jeta un coup d'oeil alentour dans l'espoir d'apercevoir la tête familière de Thalek. Elle était persuadée qu'il viendrait: il lui avait semblé courageux et droit. Mais les rangs étaient trop serrés et elle ne parvint pas à découvrir s'il était présent ou non.

Finalement, l'attente fut écourtée par l'intervention d'un conseiller peu séduisant, surtout à ses yeux.
Ainsi, lorsque s'avança sur l'estrade un être défiguré par les épines osseuses qui déchiraient ses chairs, elle combattit la répulsion qui montait en elle, inculquée par une longue tradition de haine et d'escarmouches croisées.

Elle n'avait pas oublié les morts, les combats et les cris étouffés par la terre de toute part, les corps égarés au fond des tunnels pour quelques galeries de plus, pour le minerai, pour l'argent. Cette guerre, elle voulait l'enterrer. Elle se représentait nettement la part de responsabilité des siens dans le conflit. Elle avait vu de ses propres yeux l'innommable, ce qu'ignorait la majeure partie des kigorons. Ou bien qu'ils approuvaient sans connaître, comme si cela ne les concernait pas, comme si la mort des autres n'était pas vraiment la mort. Son peuple était responsable de crimes impardonnables. Et elle, elle savait. Peut-être étais-ce l'origine de son idéalisme forcené: le sentiment d'avoir pris part à une faute inexpiable.
Et malgré tout, malgré tout, la haine plantait ses griffes dans son coeur à la vue de cet eycorché. Un ennemi. Jamais leur deux peuples ne seraient proches. Rien ne saurait effacer le sang versé. Mais au moins, elle avait l'espoir qu'ils se séparent, se distribuent clairement des terres et se reconnaissent mutuellement. Vouloir l'amour d'un ancien ennemi, c'était rêver. Ce qu'elle souhaitait c'était le respect. Et c'était le maximum qu'elle était capable de faire. Faire taire la voix rageuse de la haine, et s'ouvrir au dialogue.

Indépendamment de sa race, il semblait une personne admirable et charismatique. Elle attendait ses paroles dans une sorte de défiance, tout en se répétant qu'elle n'avait pas devant elle un représentant du peuple eycorché mais de la Coopération Pacifique et de Thélus.
Il les mit au défi, du moins c'est ainsi qu'elle le prit. Que les faibles partent, qu'ils rentrent dans leur foyer plutôt qu'encombrer sur le champ de bataille... Même si rien n'indiquait qu'il y aurait bataille. A quoi ressemblait la lutte contre une créature d'essence divine? A quoi pourrait elle servir, elle qui ne maîtrisait pas la moindre notion de magie? Pour cela, il fallait apprendre la vérité sur la situation. Et les éléments indécis partis, un deuxième conseiller s'avança pour en faire un exposé succin.

Elle eut alors la surprise d'apprendre que le séisme et le Dragon n'étaient pas les seuls fauteurs de troubles - comme si ça ne suffisait pas! Mélandre avait également été cible d'attentats. Plus précisément les Dirigeants. C'était donc la Coopération Pacifique qui était visée... Et quiconque s'en prenait à la Coopération trouverait Redora Arkalant sur sa route, qu'on se le dise. Ce marchand -Valaron Mutsunokami- que pouvait-il avoir contre la Coopération? Sa première inclinaison la poussa à se réjouire des combats à venir: contre des ennemis elle pouvait être utile avec son arme. Elle avait le goût des batailles. Le goût du sang. Mais une autre part d'elle même la poussait à lutter contre cette tendance. Le prix à payer était toujours trop élevé. La guerre ne devait être que la dernière extrémité, elle se perdrait si elle l'oubliait. Il fallait enquêter pour comprendre les motivations de cette organisation, et juger ensuite. Mais elle ne se sentait guère de sympathie possible pour des gens qui osaient perpétrer des attentats parmi une foule innocente, lors des réjouissances du Ramanthin. Ce genre d'actes ne pouvait être toléré à aucun titre, quelles que soient les raisons qui l'avaient motivé. Ceux qui ne présentaient qu'indifférence à l'égard de la vie des autres échappaient à sa compréhension. Elle restait persuadé qu'au fond d'eux une âme vivait encore, qu'un réveil était possible. Si ce n'était pas le cas, si leur conscience était déjà morte, les abbattre serait un geste de charité, pour le monde, et pour eux. Comme lorsqu'on achève une créature horriblement mutilée.

L'ansurien s'interrompit pour reprendre son souffle et elle fit le point dans sa tête. Il ne faudrait pas uniquement lutter contre un Dragon. Il y avait cette organisation: comment réagiraient-ils face à la menace? Peut-être y aurait-il des pourparlers, peut-être servirait-elle à quelque chose dans ce cas. Quand au Dragon, sa puissance dévastatrice ne pourrait être contrée comme d'antan, car les connaissances d'alors manquaient terriblement. Tel serait l'enjeu des troubles à venir: le savoir perdu, la collecte d'informations. Et là encore, pas nécessairement besoin de magie. D'un côté, maintenir à tout prix la cohésion au sein de l'alliance. De l'autre trouver un moyen de se défendre. Et enfin, le moment venu, la lutte...

Elle attendit la suite, espérant que les paroles qui allaient suivre rendraient la tâche moins insurmontable qu'elle en avait l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 27
Race : Toutes
Classe : Toutes
Elément : Tous
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Forum de L'Azelorth'Samas !   Jeu 8 Mai - 0:41

[Setif Kiruen]
[Quartiers du Centre]


Affolé, le jeune étudiant dévalait les escaliers à une allure telle qu'il voyait à peine les marches de marbre défiler sous ses pas. Longeant une façade surplombée de dômes posés là comme d'énormes meringues, il prit une ruelle étroite qui le mena à une petite place déserte, bordée de buddlejas rabougris autour desquels tournoyaient quelques lucioles. Elles commençaient à peine à se remettre de l'invasion saisonnière des scarabées d'or. Dans le rayon de leur halo, une buvette sans prétention tentait de rameuter quelques clients attirés par la fraicheur et la tranquillité.
Négligeant les tables extérieures seulement occupées par une vieille dame hellbereth, il s'engouffra dans le bar par ce qui ressemblait davantage à une entrée de service qu'à une porte destinée à la clientèle. La pièce paraissait négligée. Des volutes de fumée s'accumulaient sous le plafond bas, et lui mirent les larmes aux yeux.
Il passa devant le patron adossé contre le mur qui ne lui jetta pas un regard, et atteint, au fond de la salle miteuse, un renfoncement où une silhouette encapuchonnée se tenait dans l'ombre.
Il ne voyait rien de son visage, mais sentit les yeux perçants le sonder.
"Tu t'es égaré, petit loup? Je t'ai déjà averti: je ne veux pas te voir tant que tes crocs n'auront pas poussé..."
Les mots refusèrent d'affluer à sa bouche soudain asséchée. Qui était-il pour donner son avis à la faction? Il avait imaginé que tout le monde, comme lui, serait affolé par les nouvelles. Mais voilà qu'il retrouvait le même contact, à la même place, et il demeurait un sous membre qui n'avait pas fait ses preuves. Il ne pouvait même pas revendiquer le cinquième rang. S'il leur exposait ses doutes maintenant, jamais ils ne le croiraient digne de confiance, jamais il n'obtiendrait la moindre mission de valeur...
Il pensa alors à Mirn, cette petite soeur qu'il n'avait jamais vu. Et répliqua au pro-ansurien d'une voix blanche:
"Le savant Mordekhaï, que vous m'avez demandé d'espionner pour lui subtiliser son savoir... Il va se rendre à Mélandre avec la Coalition Pacifique, pour faire face à la menace du Dragon. Je demande l'autorisation de m'engager dans ce voyage, pour poursuivre ma tâche!"
L'autre le fixa un moment sans mot dire, et Setif sentit la sueur imbiber le dos de sa chemise.
"Quelle motivation, petit loup... On dirait que ta mission te tient à coeur!"
L'ironie cisaillante dans son ton fit frissonner le jeune ansurien. Mais l'indicateur poursuivit:
"Peut être pourras-tu mettre tes crocs à l'épreuve. Je te donne une occasion que tu ne mesures peut être pas, mais c'est parce que tu tombes bien... Prend ça."
Des profondeurs du vêtement émergea une main et dans cette main un éclat vert, comme un joyaux précieux... L'apprenti-mage reconnu alors une pierre d'identité. Un petit morceau, certes, mais il mesurait tout à fait la valeur de cet objet qui ne venait que des lointaines mines kigoronnes... Ses joues s'empourprèrent, il tendit les mains.
L'autre ne lui passa pas directement la pierre. Il applica son autre main à sa surface et Setif sentit son aura lui vriller les sens comme une brusque vague de chaleur. Il en avait entendu parler: un sort d'effacement qui redonnait sa neutralité à la pierre. Puis l'autre lui fourra l'éclat vert dans la paume, encore brûlant du sort jeté.
"Tu devras te détacher un peu des basques de ton savant... Il y aura des gens plus importants que lui à étudier... Tu sais envoyer un message par télépathie? Non?"
Une fois de plus, son incompétence en magie lui attirait l'oppobre. Mais à une telle distance, la télépathie, c'était déjà dur pour un mage confirmé... Il craignit un instant que son supérieur revienne sur sa décision mais il devait manquer de personnes disponibles pour cette mission, car il se contenta de pousser un soupir et de farfouiller dans une besace que Setif n'avait pas encore remarqué.
Il en retira par la queue une petite souris qui gigotait en geignant. Un instant, Setif le trouva presque sympathique: il était difficile d'avoir peur de quelqu'un se baladant avec un lémuri dans son sac, et la situation était si incongrue qu'il avait presque envie de pouffer dans son état de tension. Mais le pro-ansurien lui tendit la malheureuse bestiole avec un sérieux imperturbable et il s'efforca d'adopter une attitude semblable, même lorsque le lémuri lui mordit violemment le pouce.
"L'albanestre c'est seulement pour les cas d'urgence. Tu enverras un rapport par semaine avec le lémuri. Si jamais tu sens la pierre chauffer, éclipse toi discrètement: cela signalera l'arrivée d'instructions via un albanestre."
******


C'est ainsi qu'il obtint son autorisation pour se porter volontaire au service de la Coalition Pacifique, et se retrouva, à vingt heures, sur le forum de l'Azerloth'Samas, tentant de maintenir discrètement une souris enragée dans sa poche en ignorant les meurtrissures de ses doigts...

Le début du discours ne le surpris guère. Pourtant, évoquée si clairement, la perspective d'affronter le fameux Dragon Flamboyant lui faisait froid dans le dos. Il avait peur, bien sûr. Il était terrorisé, et ignorait totalement si en lui se trouvait la force nécessaire pour faire face aux évènements. Mais il ne se considérait pas comme lâche: celui qui se lancerait dans cette aventure sans avoir peur, celui là serait un imbécile. Il avait pris sa décision, même si la confusion régnait dans son esprit et qu'il ne savait plus trop s'il était là pour les factions ou pour sa famille.

Le compte rendu le laissa ébahi. Il s'était tant habitué à l'idée que les attentats soient le fait des pro-ansuriens qu'il l'avait pris pour un fait démontré et non une hypothèse. Et voilà qu'un marchand en était responsable. Une faction inconnue... Il ne pouvait s'agir de pro-ansuriens. Il avait été stupide: c'était évident! Jamais les pro-ansuriens n'auraient commis des attentats aveugles provoquant la mort d'autant d'ansuriens que de démons... Le soulagement le saisit: il ne s'était pas aperçu à quel point le doute le blessait.

C'est donc quelque peu réconforté qu'il attendit que le conseiller qui s'exprimait poursuive sur sa lancée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordekhaï Handenos

avatar

Nombre de messages : 12
Race : Ansurien
Classe : Savant
Elément : Vent
Date d'inscription : 16/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 43 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Forum de L'Azelorth'Samas !   Lun 12 Mai - 22:42

[HRP : Plop désolé pour le retard hein mais bon pas trop d'inspiration en ce moment.]

Mordekhaï suivait le discours avec interêt, prenant sur un morceau de parchemin des notes sur ce qui se disait. Il avait pris cette habitude même dans des moments aussi graves que ceux-la car il n'était pas rare que des éléments pouvant paraitre anodins sur le moment puisse se révéler d'un grand secours. Au moment où l'un des intervenant avait demander que tous ceux qui ne pensaient pas avoir leur place à ce forum de partir, il avait hésité à lui-même se lever mais pourtant il était resté assis, écoutant attentivement la suite du discours.

Lors des pauses très brèves entre les différentes parties du discours, il prenait le temps d'observer toutes les personnes présentes. Beacoup de mages et ausi quelques étudiants téméraires. Il remarqua aussi au milieu de la foule un Kigoron. Ce n'était pas un mage ni un étudiant car il n'était pas vêtu aux couleurs des différentes écoles de la ville. Mordekhaï se dit qu'il devait sans aucun doute s'agir d'un observateur étranger mais qui sait. Il aperçut également Sétif assis dans les gradins au début il avait l'air quelque peu troublé mais au final, le savant remarqua qu'il avait plutot l'air soulagé. Un fait étrange mais peut-être avait-il seulement mal vu.

Les paroles du conseiller avaient fait l'effet d'une bombe. Peut-être le terme était-il bien ou mal choisis lorsqu'il fit état des attentats qui avaient frappés la ville de Mélandre. Pour Mordekhaï, il n'avait fait aucun doute qu'il s'agissait là de l'oeuvre des pro-ansuriens mais maintenant, il ne savait plus que penser. Mutsunokami Valaron, un marchand était le responsable de tout ceci. Mais pourquoi? Qu'avait-il à gagner de cet acte de terreur gratuit et inconsidéré? Ces questions furent bientot reléguée par la suite du discours. Il parlait des marais de Glagorl qui avait été touché par le séïsme et des dommages causés à Mélandre.

Mordekhaï prenait toutes les notes qu'il trouvait importantes et se demandait s'ils allaient bientôt le sujet que tout le monde espérait et pourquoi ils étaient tous venus : la réapparition du dragon flamboyant. Le savant savait bien que beacoup ne se souciait pas des intrigues politiques emmêlées autour des attentats mais s'interessait plus au dragon et aux mystères l'entourant. Dans la salle, personnes ne pouvait être assez vieux pour ne serait-ce que l'avoir aperçu mais les légendes et les rumeurs à son égard nourissait largement la terreur que chacun en avait. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'elle ne fussent pas toutes fondées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zach Valiorme

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 29
Race : Ansurien
Classe : Artisan Forgeron Confirmé
Elément : Feu
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Âge: 35
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Forum de L'Azelorth'Samas !   Mer 14 Mai - 15:36

Zach était appuyé nonchalamment au mur du fond de la grande salle. Le plus loin possible de tout démon présent parmi la foule. Et ils étaient nombreux, les inférieurs assis avec les ansuriens. Il se retint de cracher de dégout en voyant s'avancer le vieil Eycorché. Il regarda aussi nonchalamment les pauvres lâches qui fuyaient la salle. Il se doutait que des gens avec encore moins de tripes se terraient dans la foule restée, pas assez de tripes pour admettre la peur et partir. C'était ce genre de personne qui pouvait faire perdre une bataille.

Il se retint à nouveau de cracher à l'évocation de Mutsunokami Valaron, ce sale démon avait revendiqué leurs attentats, il avait fait sa gloire de leur organisation, il était encore plus lâche et dégoutant que les autres démons. Pire qu'un sam'hein peut-être... Au moins ces sauvages se battaient ils vaillamment de front. C'étaient leurs attentats. Le forgeron caressa doucement le sac qui portait en bandoulière. Il n'y avait plus un seul des prospectus affichés durant la journée dedans. Une espèce de prospectus bien différente de celle utilisée par le conseil...

Il remercia les dieux d'avoir fait de Glargörl l'épicentre du séisme. Secouer ce trou à fange ne pouvait être que bénéfique pour tout le monde. Il espérait simplement qu'un maximum de Kluth'en et de Golgorths aient péri dans l'évènement, ces engeances méritaient autant la mort que les autres.

Pendant que le vieux mages qui discourait faisait une pause pour reprendre son souffle, le colosse scruta la foule, il repéra les hommes qu'il connaissait. Apparemment un jeune espion à leur service serait présent aussi durant la mission. Les sous-fifres de ce genre étaient recrutés par d'autres que lui et n'étaient même pas au courant de qui était le 2ème rang de la faction, il faudrait qu'il demande plus d'informations sur lui pour pouvoir l'identifier.

Un frisson de dégoût le parcourut pour chaque démon qu'il voyait, il allait devoir supporter la promiscuité d'un voyage et d'une mission avec eux pendant une longue période, et ça ne lui plaisait vraiment pas. Finalement l'orateur reprit son discours et Zach tendit à nouveau l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elénius Burtwicks

avatar

Nombre de messages : 19
Race : Kluth'en
Classe : Théoricien polyvalent
Elément : Sacré (Janvier)
Date d'inscription : 17/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 29 ans.
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Forum de L'Azelorth'Samas !   Ven 16 Mai - 0:51

Elénius avait comme prévu quitter la bibliothèque pour rejoindre le forum de l'Azelorth'Samas. Triste nouvelle qu'il avait décidé de venir entendre, mais nécessaire cependant. Elénius serrait son pendentif dans sa main. Il l'avait détaché de son cou pour le serrer plus fort, priant sa femme de l'aider. Il ne savait ce qu'elle pourrait faire, mais il semble que le simple fait de tenir ce pendentif et de lui parler lui rechauffait le coeur. Encouragé mais méfiant, il se sentait prêt à agir, à dévorer chacunes de ses douleurs. Prêt à immoler chacun de ses doutes. Prêt à entendre chacun de ses pas sur cette route de l'horreur et du mal. Prêt à affronter tout ce qui arriverait pour comprendre, savoir et sauver les autres.

Elénius regarda autour de lui. Il n'aperçut que peu de gens, il lui sembla repérer au loin la frimousse de cet étrange ansurien, Setif. Mordekhaï devait être à quelques pas, mais Elénius n'eût pas le temps de se déplacer. Un homme s'approcha de la salle et commenca à faire un compte-rendu des événements. Concis, le compte-rendu surpris quelques peu Elénius. Une faction inconnue dirigée par un marchand... Elénius se demandait comment une faction inconnue pouvait frapper si fort dès le début. Mais après tout c'était logique, il fallait épater dès le début. Serrant son pendentif il réalisa enfin une des phrases de l'orateur. Alors l'épicentre du séisme venait des marais. Il calcula rapidement les distances et trouva bizarre que les villes alentours n'ait pas été touchées. Très vite il préféra taire ses balivernes en se rendant compte de sa possible erreur.

*Chérie, fait que j'ai des réponses au plus vite, si l'épicentre est là-bas, alors cela signifie que... que tout est détruit... Je savais bien que la vie ne tenait qu'à un fil, mais je refusais de savoir que le monde ne tenait qu'à un mouvement. Ma belle, si tu savais, j'ai peur... J'ai l'impression d'entendre gémir sous les décombres, l'impression d'entendre un dernier souffle et une fin, l'impression d'entendre leurs coeurs qui battent avec le mien. Si ces factions profitent de la présence du dragon pour lever une attaque, alors moi je veux aussi offenser. Laisses moi me battre chérie, laisses moi comprendre chaque chose pour mieux les atteindre, pour mieux les aider.*

Ces paroles résonnaient dans son esprit, psalmodiées comme on chante une prière aux Dieux. Mais il dû relever la tête pour prendre en face ses responsabilités. Il n'était pas comme tout ces lâches, il était fier lui, sûr et certain de son courage, malgré tout... Il savait que des blessures profondes obstruaient son jugement, que sa peur était bien plus forte que celle de quiconque. Ce qu'il savait plus encore était qu'il avait la volonté d'agir, et qu'il était capable de tout lorsqu'il le voulait vraiment.

*Vas-y chéri, vas-y! Je suis derrière toi, pour toujours. Saches que je te protège. Tu as le courage, tu es l'homme de la situation. Ne me trahis pas chéri, n'ait pas peur, je suis là!*

Ces paroles semblaient venir de l'au-delà, soufflées par la femme qu'il avait toujours aimé. Elénius secoua la tête discrétement, tout cela ne pouvait être qu'affabulations, que rêves, mais il voulait malgré tout y croire, il leva la tête serrant les poings prêt à "se battre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net/la-maison-du-recensement-f44/ele
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forum de L'Azelorth'Samas !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forum de L'Azelorth'Samas !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HUM GENYEN YON TRAVESTI SOU FORUM HAITI
» un nouveau succes pour forum haiti .Ole!
» BIENTOT 27 AOUT KAKAKOK AURA 2 ANS SUR LE FORUM HAITI DES IDEES
» Y-a-t-il un Canadien sur ce forum qui maitrise ce sujet?
» HM, déja sur le forum de playnitude !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mémoires d'Initium :: Median, Le Continent Principal :: Ville Esotérique de Thélus :: Azelorth'Samas :: Couloirs et Pièces Diverses-
Sauter vers: