Après des guerres séculaires, les peuples d'Initium s'accordent enfin une paix relative. Pourtant, tapie dans l'ombre, une menace pèse ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Thalek Eosil
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 26
Race : Clamydomonias
Classe : Elève de magie
Elément : Eau
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]   Jeu 17 Jan - 21:28

[10 Natury 6498]


"Pardon...excusez-moi...pardon...veuillez m'excuser...je voudrais juste..."
Thalek soupira. Ce genre d'endroit n'était décidément pas pour lui. Il se demandait comment leur cousins Kigorons pouvaient arriver à survivre si longtemps sans broncher dans cette forêt de jambes déboulinante d'alcool. Enfin, il pouvait encore respirer. D'un part il n'était pas si petit que ça, et d'autre part, les Thélusiens ne consommaient pas trop de boissons fermentées. Le jeune homme à la peau bleutée parvint finalement à se frayer un passage jusqu'au bar, à commander, au prix de grands efforts, un verre de sa boisson préférée, le nectar de Luniris, puis à s'extirper de la masse de buveurs pour aller s'installer dans un coin plus tranquille de l'auberge, sur une table du fond. Le bourdonnement des discussions y était nettement moins intense et les fumées des pipes des vieillards les plus vénérables ne parvenaient pas à altérer sa perception de la délicate senteur du nectar. Un subtil mélange de menthe poivrée et de canelle relevé d'une pointe acide qui faisait claquer la langue. La plante était rare, et l'on n'avait trouvé d'utilisation que dans ses racines, qui appaisaient les grandes migraines et les violents maux d'estomacs. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait put en apercevoir un exemplaire, l'image de la plante lui échappa.
Un bruit de verre brisé le fit revenir à la réalité. Il fut suivit de nombre d'imprécation les plus inutiles les unes que les autres. Thalek fut d'ailleurs étonné de voir les images qu'il voyait devenir floues pour se stabiliser. Décidément, pensa-t-il, les gens abusent de la magie...où alors ils l'oublient ; cela m'étonne des Thélusiens. Nous ne saurions dire combien il avait tort et combien de gens, au moment même où il proférait ses paroles, pratiquaient un sort en sachant ce qu'il faisaient. Mais la jeune Clamyde est, comme dit précédemment, jeune, et son expérience de la nature magique des choses et des paroles restait encore assez imprécise.
À ce propos justement il devait se rendre à l'Académie de magie ou tout autre nom que possédait ledit bâtiment. Aucune annonce n'y faisait référence sur le tableau qu'il avait observé à son arrivée. Et maintenant qu'il avait débarassé la ville des scarabées, aidé d'Arckh, il avait décidé de s'y rendre pour de bon. Cette mission lui avait cependant ouvert certaines portes. Cité dans les registres de la ville, gagnant de quelques pièces d'or suite à la vente de cornes, il ne pouvait pas se plaindre de l'acceuil de Thélus. Même au dispensaire, par où il avait dû passer pour soigner sa jambe, on l'avait salué d'une belle façon.
C'était à dire vrai une belle journée. Finissant de siroter son nectar, il fouilla dans son petit sac de lin et en sortit une corne dorée qu'il avait gardée en souvenir. La corne luisait encore d'un éclat pervers, comme pour narguer son possesseur, lui montrer que cette magie est invincible. Il sentit des regards se tourner vers lui mais n'y fit pas attention. Il avait aperçu un point noir sur l'extrémité de la corne et bizarrement, ce point ne semblait pas être fait de...matière. C'était un point de vide ! La corne était-elle en train de disparaître ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net/Fiches-validees-f64/Thalek-Eosil
Redora Arkalant

avatar

Nombre de messages : 17
Race : Kigoron
Classe : Diplomate
Elément : Feu
Date d'inscription : 17/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 21
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]   Mar 29 Avr - 23:02

Assise au comptoir, jambes pendantes, Redora ressemblait à une enfant sur son grand tabouret. Enfin, de loin, car quiconque s'approchant ou n'ayant pas abusé des alcools forts servis dans ce bar repèrerait aussitôt sa barbe tressée et sa carrure, contredisant sa petite taille. Heureusement d'ailleurs car au vu de la chope qui tronait entre ses mains et des divers récipients vides éparpillés tout autour, il y aurait eut de quoi s'indigner de la moralité du patron de ce lieu de débauche.

Elle n'était pas saoûl, pas encore. Elle tenait bien l'alcool et pouvait engloutir des litres sans plus de méfaits qu'une gaité passagère. Mais cette fois ci, elle cherchait l'ivresse, et l'oubli. Ca n'arrangerait rien, et ça ne lui ressemblait pas. Mais jamais elle ne s'était sentie aussi perdue, aussi désemparée. Son objectif semblait séparé d'elle par un gouffre. Bien sûr, elle s'attendait à des épreuves, à souffrir. Mais elle croyait en sa volonté pour franchir les obstacles. Seulement, maintenant qu'elle se trouvait sur place, maintenant qu'elle était libre, elle ne savait quel chemin emprunter. Toutes les routes semblaient bloquées. Elle n'avait pu accéder aux personnes importantes et ses confrontations avec les sous fifres de l'administration n'avaient abouti à rien. Ah, ces maudits adeptes de la paperasse qui se plaisaient à écraser leurs interlocuteurs de leur autorité ridicule... Elle ne connaissait personne ici à Thélus, et là où la plupart des immigrants peuvent compter sur la communauté de leur race dans les métropoles, elle savait qu'elle devait se débrouiller sans les kigorons. Il n'y en avait pas beaucoup, des marchands pour la plupart, quelques mercenaires, rarement de réelles familles. Elle ne pouvait compter que sur elle même.
Et cela n'avait aucun sens. Elle avait besoin d'une reconnaissance des dirigeants de Thélus pour que son peuple l'accepte comme intermédiaire dans les discussions. Mais ils lui demandaient de faire ses preuves, or aucun kigoron n'accepterait d'être représenté par une femme. Voilà pourquoi ils l'avaient laissée partir. Ils savaient qu'elle échouerait et s'annihilerait elle même.

Elle s'essuya la bouche du revers de sa manche dans un tintement de bracelets, et levant sa choppe vide interpella le patron occupé à essuyer les verres:
" Vous n'avez rien de plus fort?"
Il lui lança un regard réprobateur derrière son torchon, reposa le tout à côté de l'évier, et entreprit de débarasser les victimes de sa descente.

"Même si j'en avais, je pense que vous avez assez consommé pour ce soir... On est dans un établissement respectable ici, monsieur, je veux voir personne rouler sous la table."

Elle afficha un air menaçant, tempéré par le vague de ses yeux. Finalement l'alcool commençait à faire son effet... Elle avait une soudaine envie de lui balancer son étoile du matin dans la figure histoire de le convaincre qu'il ne faut jamais, jamais refuser de l'alcool à un kigoron assoiffé. Eméchée, sa fougue qu'elle tempérait d'ordinaire reprenait le dessus, et la moindre éclaboussure sur son orgueil la mettait dans une rage folle. Et comme toute offense mérite punition, en venir aux mains et même au sang ne l'effrayait pas plus que ça. Elle tatonna donc d'une main crispée sa ceinture à la recherche du manche de son arme. Mais ce fut le flasque de sa bourse que rencontrèrent ses doigts et elle reconsidéra aussitôt la remarque du barman comme beaucoup plus raisonnable.

"Hem... Si je vous réglais?"

La perspective de devoir s'endetter pour une stupide cuite l'avait fait dégriser, et elle sentait le mal de tête battre à ses tempes pour annoncer sa venue, accompagné d'une pluie de reproches pour sa stupidité. Elle était dans une situation critique, et elle ne trouvait rien de mieux à faire que d'aggraver son cas.
Le contenu de sa bourse s'avéra suffisant, mais ça n'avait rien de soulageant. Parce que c'était tout ce qui restait de sa fortune. Et la perspective de dormir sous les ponts quand on ne l'a jamais fait (et même avec l'expérience) peut s'avérer angoissante. Cela lui revenait maintenant: c'était la principale raison qui l'avait poussée à boire, l'épuisement de ses fonds. Il devait y avoir moyen de mettre ses compétences au service de quelqu'un contre monnaie sonnante et trébuchante, mais elle ignorait comment et personne n'avait entrepris de lui servir de guide dans la ville crépusculaire. La différence de culture et de mode de vie était perturbante. Elle n'avait jamais réalisé jusqu'à maintenant combien elle avait l'habitude qu'on lui dise quoi faire.
Elle avait réglé son ardoise, il était temps de partir, mais ne sachant pas où aller elle restait, balançant ses pieds sous le haut tabouret, indécise.

Elle porta alors son attention sur un garçon à l'air un peu plus jeune qu'elle qui avait pris place à ses côtés sans se soucier de son haleine envinnée. Se délectant d'un breuvage inconnu, il observait d'un air troublé un objet qui attira aussitôt sa convoitise: il brillait d'un éclat doré. Un métal précieux, de l'or? Non, à mieux y regarder, cela tenait plus d'une matière animale, comme l'os ou la corne. Elle reporta alors son attention sur les ailes chatoyantes du petit personnage, et l'identifia comme un clamyde. Elle en avait aperçu quelques uns dans les avenues de Thélus, mais c'était la première fois qu'elle en cotoyait un d'aussi près, à part dans les livres. Quelques textes lui revinrent en mémoire. Les clamydes avaient de superbes légendes. S'appuyant sur son naturel cordial, elle engagea la conversation, espérant ne pas le rebuter...

"Pardonnez mon indiscrétion, ami ailé, mais je suis intriguée par ce que vous tenez... Je n'ai jamais vu semblable matière, et pourtant je m'y connais. Ce lustre ne se trouve que dans les matières inorganiques... A part les perles, évidemment, mais là c'est hors de mes compétences, il faudrait demander aux alkylins! Enfin excusez mon enthousiasme, pourriez vous me renseigner sur l'origine de cet objet?"
Elle remarqua alors un petit point noir sur la pointe qu'elle prit pour une imperfection, mais à mieux y regarder, cela laissait une impression étrange sur la rétine, comme une illusion d'optique...


Dernière édition par Redora Arkalant le Dim 4 Mai - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalek Eosil
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 26
Race : Clamydomonias
Classe : Elève de magie
Elément : Eau
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]   Mer 30 Avr - 11:37

[hum, je suis juste à l'autre bout de la salle, mais bon, passons]

Depuis quelques minutes il avait détaché son regard de la corne, pour porter son attention sur une petite personne à l'air bougon. Du coin de l'oeil il s'aperçut qu'il s'agissait d'un Kigoron, bâti de façon originale, mais le visage disait clairement qu'un homme se présentait devant lui. Après tout, Thalek n'avait pas encore vu de femmes dans cette auberge. Non pas que Thélus soit devenu un lieu de débauche, ni ce quartier d'ailleurs, mais que cette auberge était le lieu de tous les voyageurs venant à Thélus et qui prenaient peur en voyant toutes ces manières. Mais la ville cosmopolite, comme disaient les mères Clams, se devait d'accueillir toute personne, toute race, et donc toute boisson. Il en est cependant certaines, en sentant les effluves qui s'échappaient de sa droite, qui devraient être mieux régularisées...

La masse de cheveux tressés et de perles et bracelets s' approcha alors brusquement de lui, les yeux rivés sur ses ailes. Déjà qu'il ne se sentait pas à l'aise avec tous ces alcooliques vacillant autour de lui, un regard de convoitise ne lui aurait pas fait le plus grand bien. Mais Thalek supposa, et surtout espéra, qu'il s'agissait d'un regard de curiosité. Car en effet, les gens de son espèce se faisaient rares, dans cette ville comme dans toute région de Médian. Son peuple n'était décidément pas réputé pour sa grande ouverture, à se demander comment il fit apprendre son existence.

***

La corne...c'était donc ça, l'objet de la discution qui s'annonçait. En entendant les propositions faites autour de l'objet, les doigts de Thalek se crispèrent autour de la corne. On était jamais trop prudent, même si la voix de la personne semblait amicale.

"Hum...il s'agit d'une corne de scarabée doré. J'ai participé à la chasse lors de mon arrivée, il y a quelques temps de cela. Le fait que vous ne connaissiez pas est tout à fait normal, surtout si vous n'êtes jamais venu à Thélus. On ne trouve les scarabées qu'à Thélus...et seulement à une certaine période."

Le jeune Clamyde posa la corne sur le comptoir, pas trop loin de ses mains. Pour le prix qu'il avait tiré des autres, il n'avait pas l'intention de perdre celle-ci. Encore que si elle disparaissait d'elle-même...

Mais mieux valait ne pas penser à tout cela. Il était venu à Thélus pour trouver le lieu où il pourrait passer son examen de magie. Peut être qu'un passage à la bibliothèque le renseignerait un peu plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net/Fiches-validees-f64/Thalek-Eosil
Redora Arkalant

avatar

Nombre de messages : 17
Race : Kigoron
Classe : Diplomate
Elément : Feu
Date d'inscription : 17/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 21
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]   Dim 4 Mai - 22:41

[Désolé pour l'incohérence ^^' je suis bien placé pour donner des leçons... Et désolé aussi pour le retard.]

-Des insectes... Donc de la chitine...

Elle ignorait que les arthropodes pouvaient être de tels joyaux. Sous terre, les insectes qu'elle avait cotoyé étaient tous d'une pâleur livide, adaptation à l'obscurité ambiante. Et quand elle avait accompli le voyage de Vallandryan à Thélus, la saison était trop froide pour que leur vie grouillante se manifeste.

Cela l'amena à repenser à Lupo et son coeur se serra. La schtéra, son fidèle compagnon dans les heures sombres des mines, avait été remis à sa mère à l'issu du Conseil qu'elle avait convoqué, à l'instar de l'ensemble de ses biens. Le pauvre animal devait se morfondre dans son terrier, privé du plaisir de creuser de nouvelles excavations à ses côtés, à la poursuite des filons d'or qui faisaient la richesse familliale... Elle aurait souhaité lui rendre la liberté, mais la décision ne lui appartenait pas. Plus rien ne lui appartenait. Son héritage ne serait jamais sien, on l'avait exclue de la lignée maternelle. Puisqu'elle tenait tant à être traitée comme un homme, qu'elle renonce aux avantages des femmes! Elle avait donné sa parole. Mais la perte de ses droits féminins ne lui avait en rien fait gagné ceux des hommes. Sa mère était trop vieille désormais pour avoir une autre fille. Ses terres, ses souterrains tant de fois arpentés seraient partagés à sa mort par la communauté avide... Qui sait ce que deviendrait Lupo?

Elle se secoua; les remugles du passé n'allaient pas l'aider à s'en sortir présentement.

-Mais je manque à tous mes devoirs! Laissez moi me présenter... Je me nomme Redor, de la lignée Arkalant, kigoron des pics de Vallandryan. Comme vous l'avez deviné, je suis arrivé récemment dans cette cité paisible, et j'ignore tout de ses coutumes comme de sa faune!
Ce n'était pas totalement exact: elle possédait une solide culture générale, acquise par le plaisir de la lecture. Mais savoir les légendes ou l'histoire d'un lieu n'aidait pas à en comprendre le fonctionnement administratif ou à éviter de se perdre dans ses rues... Sa connaissance était surtout littéraire.

-Quand à mon activité... Elle eut un ricanement d'autodérision. Je suis ce qu'on pourrait appeller un... Diplomate auto-proclamé. Malheureusement, ça ne paye pas beaucoup pour le moment, alors je pourrais citer quelques compétences en matière de combat.

Son regard se fit plus lointain.

-Cela dit, je préfèrerais oeuvrer pour la paix... Enfin, assez parlé de moi. Aurais-je l'honneur de savoir à qui j'ai affaire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalek Eosil
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 26
Race : Clamydomonias
Classe : Elève de magie
Elément : Eau
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]   Mer 7 Mai - 17:53

Diplomate...Thalek n'avait que très peu entendu parler de ce titre, mais ce qu'il savait ne l'avait pas aidé à mieux comprendre la fonction. Les Clamydes étaient prêts à suivre aveuglément leurs chefs. La confiance, si elle n'était pas extrême, était inconsciente et cela n'avait jamais rassuré Thalek depuis le jour où il avait ouvert son premier livre. En même temps, les relations entre les peuples frontaliers à son peuple étaient bonnes, voir inexistantes à tel point qu'il n'avait jamais vu de représentant d'aucune race, sauf dans les livres, avant de partir pour Thélus. Les Ansuriens n'avaient pas besoin de leurs services, les Thiels ne descendaient jamais de leurs sommets, et les Kigorons, justement, n'avaient jamais engagé de relation réel avec eux, bien que la rumeurs de marchands dans les hautes tours de la cité ait parcouru toutes les castes, et ce depuis bien des années.
Thalek n'avait lui non plus pas eut vraiment le temps de découvrir la cité et ses habitants. Mais cette halte au Creuset d'Argent était plus instructive qu'une quelconque chasse aux scarabées. Arck avait quitté le dispensaire avant lui, et c'était à nouveau seul et naïf qu'il avait parcouru, de façon bien plus calme, les rues de la cité. Ici les pages de ses livres prenaient vie, avec bien plus de détails, de formes, de couleurs et de variétés qu'il ne s'était imaginé. Et ce Kigoron, pas si ivre qu'il le pensait, était un bon appui s'il voulait débuter des relations avec la ville. Mais à l'entendre, son aide ne serait peut être pas si fournie. Il venait d'arriver...il ne saurait donc pas où se trouvait l'académie ; en même temps, un représentant diplomatique, c'était haut placé. Thalek réalisa tout à coup le rang de la personne qu'il avait en face de lui. Riche puissant et respecté, les maîtres-mots de la diplomatie...enfin pour la plupart d'entre eux. Et au vu des joyaux qui ornaient les doigts du Kigoron, ce n'était pas difficile de deviner son capital.


"Je m'appelle Thalek, un simple Clamyde échappé des griffes des Anciennes. Je suis à Thélus depuis peu de temps, tout comme vous, mais pour y passer mon examen de Magie."

Si un jour il y arrivait...La chasse aux Scarabées lui avait permit de payer une chambre à l'auberge depuis qu'il était arrivé, mais il était certain que cet argent lui aurait mieux servit s'il avait trouvé l'Académie plus tôt.
Les Anciennes...vieilles Clamydes au visage profond mais toujours aussi lisse et doux. Il ne les avait jamais vues, comme aucun mâle de la cité d'ailleurs. Mais il savait bien que c'était elles, depuis la plus haute et la plus large des tours, qui décidaient de tout là-bas...des sorties et des entrées, des accès et des entrevues. Thalek avait eut bien du mal à pouvoir sortir du territoire. Son profil n'était pas commun aux yeux de l'administration et il y avait eut quelques restrictions - malgré le fait que, d'une certaine manière, elle soit soulagée de pouvoir se débarrasser de lui.

*Avant la paix, mon peuple devrait plutôt penser à ses relations qu'elles qu'elles soient...*

Il se souvint cependant de Rysen, la grande prêtresse. Son temple était souvent visité et rarement par des Clamydes. Thalek ne comprenait pas non plus ces interdictions mais s'y soumettait...avait-il le choix ? Il se promis qu'un jour il s'y rendrait.
Finissant son nectar, il reposa le verre sur le comptoir.Le jus lui avait fait le plus grand bien.


"Sauriez vous, par hasard, où se trouve l'Académie de Magie...ou tout bâtiment qui s'y réfère ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net/Fiches-validees-f64/Thalek-Eosil
Redora Arkalant

avatar

Nombre de messages : 17
Race : Kigoron
Classe : Diplomate
Elément : Feu
Date d'inscription : 17/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 21
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]   Dim 1 Juin - 19:05

[Arf je suis vraiment vraiment désolé pour le retard... J'ai le bac à passer dans pas longtemps u_u Et puis je manque un peu d'inspiration.]

"Malheureusement, je ne saurais vous être d'un secours... Je suis moi même plus ou moins perdu dans cette grande cité..."

Elle n'avait plus d'argent, pas d'endroit où dormir et aucune véritable relation. Cet apprenti mage n'avait pas l'air d'en constituer une valable, elle aurait eu intérêt à prendre congé et à chercher ailleurs une solution à ses problèmes. L'après midi était seulement entamée, il lui restait un peu de temps pour dénicher de l'argent ou un quidam bienveillant... La première option semblant la moins improbable.
Mais le jeune clamyde l'intriguait, et quitte à chercher quelque chose au hasard, autant le faire en bonne compagnie. Si la compagnie en question daignait s'accorder...

"Cela dit, je pense que l'Académie doit se situer dans la partie nord de la ville. C'est là que sont les bâtiments officiels... Il y a une grande bibliothèque, où j'ai croisé des étudiants. Je peux vous y mener, si vous voulez. On sera surement plus proche de votre but qu'ici..."

Quand au sien, elle verrait bien... Roder dans la zone des officiels et des fonctionnaires lui offrirait peut être une occasion? Ou bien valait-il mieux renoncer momentanément à sa carrière et se préoccuper de survivre par d'autres moyens?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalek Eosil
¤ Thélusien ¤
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 26
Race : Clamydomonias
Classe : Elève de magie
Elément : Eau
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]   Lun 21 Juil - 11:44

Ah, ça, ils étaient bien beau, ces deux étrangers, qui se faisaient des politesses sans savoir de quoi l'autre parlait. Thalek était bien content d'être tombé sur Redor, qui semblait être quelqu'un de confiance et de droiture...en tout cas, vu l'aspect qu'il donnait après quelques pintes de bière. Il regarda son propre verre, presque vide. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas bu de nectar aussi délicieux. Cette auberge savait choisir ses fournisseurs. Il bu les dernières gouttes qui restaient et posa le verre sur le comptoir. Il n'était pas mécontent qu'on ait inventé le tabouret de bar, ce qui lui évitait de sauter et de se tourner en ridicule. Car ce bar était une vraie muraille, qui le dépassait bien de plusieurs pieds. Depuis qu'il était sorti de sa chère cité, le monde ne lui avait jamais paru si grand...

...la bibliothèque...mais qu'il pouvait être bête. Le voyage l'avait probablement fatigué au point de ne plus pouvoir réfléchir correctement. Bien entendu que l'académie se trouvait près, sinon dans la bibliothèque ! Il eut bien envie de partir à toute vitesse retrouver ces bâtiments tant cherchés, mais il se ravisa bien vite. Bien heureux était celui qui avait trouvé la sortie, encore fallait-il pouvoir s'y rendre sans embûches. Les yeux illuminés, il lança un grand sourire au Kigoron.


"Il est très probable que l'Académie soit à la bibliothèque, je vous remercie de m'y avoir fait penser...et j'accepte volontiers votre proposition. Malgré ma récente mission qui m'a permit de faire le tour de la ville, je ne suis pas capable de savoir où se trouvent les bâtiment administratifs."

Enfin, il avait trouvé ! Son périple allait s'arrêter, et grâce à un Kigoron, qui l'eut cru... Il attrapa la corne dorée, la rangea dans son sac et ferma le tout bien soigneusement, après en avoir sorti une poignée de pièces de cuivre pour son nectar. D'un petit saut tout en souplesse il rejoint le sol ferme de l'auberge et lança un nouveau sourire à son compagnon de beuverie. Grisé par ces nouvelles, il ne voulait plus perdre une seule minute.
Les maîtres l'attendaient, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net/Fiches-validees-f64/Thalek-Eosil
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Auberge du Creuset d'Argent [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viens boire un coup et t'en auras pour ton argent [Libre]
» Qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour gagner de l'argent... [LIBRE pour 7 personnes]
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Obama en chute libre ...
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mémoires d'Initium :: Median, Le Continent Principal :: Ville Esotérique de Thélus :: Quartiers du Centre-
Sauter vers: