Après des guerres séculaires, les peuples d'Initium s'accordent enfin une paix relative. Pourtant, tapie dans l'ombre, une menace pèse ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ¤¤ Les Textes Millénaires ¤¤

Aller en bas 
AuteurMessage
La Voix Céleste
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 117
Race : Dieu
Classe : Flemmard
Elément : Tous
Date d'inscription : 12/03/2007

Feuille de personnage
Âge: Eternel
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: ¤¤ Les Textes Millénaires ¤¤   Jeu 19 Avr - 14:50

Sur les murs du Cercle des Révélations, les témoignages furent recueillit par les archéologues et les chercheurs théologistes qui s'interessait de très près à l'histoire de notre monde. Ici sont publié les textes relatant l'histoire de notre monde avant que les races ne peuple réellement nos terres. J'espère que l'histoire vous plaira car c'est notre histoire, même si beaucoup de peuples aujourd'hui encore ne sont pas d'accord avec ces dires, nous devons absolument les communiquer car il nous permettrons peut être de repousser les futures attaques du Dragon de Feu, de les comprendre en analysant tout ça. Voici la liste des chapitres relatés dans ces Textes Millénaires.

...



Dernière édition par le Jeu 19 Avr - 16:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net
La Voix Céleste
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 117
Race : Dieu
Classe : Flemmard
Elément : Tous
Date d'inscription : 12/03/2007

Feuille de personnage
Âge: Eternel
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: ¤¤ Les Textes Millénaires ¤¤   Jeu 19 Avr - 14:51

--- Lazarek, le Dieu venu d'Ailleurs ---





Il y a quelques centaines de milliers de cycle lunaire, un grand cataclysme se déversa sur l’immense Continent de Médian située à la frontière de la Forêt des Murmures. Tous les habitants mortels furent détruis, plus une fée volant entre les arbres, plus une seule créature rodant sur la terre ou dans les aires. Comment les somptueuses terres que nous connaissons aujourd'hui subirent-elle toute cette douleur, cette souffrance ? Un grand mystère va vous être dévoilé, issu de fouilles archéologiques près de la Brèche Interdite.

Exactement 7992 lunes avant le Grand Cataclysme, Lazarek, un jeune dieu fougueux, cherchait à trouver un peuple capable de se soumettre à ses ordres et à sa puissance. Avide de pouvoir, il choisit le monde d’Initium, où trois continents semblaient abriter quelques races intelligentes. A cette époque, les Hellbereths, les Kluth’Ens et bien d’autres peuples n’existaient pas encore. Au Nord, les Lunarticiahs possédaient les terres gelées d’Irandice, secrètes et camouflées par leur puissante magie. Au Sud, l’île de Ker’Haald brillait telle une perle végétale accueillant les Thaltos, pacifique et sédentaire. Le continent de Median, comme nous le nommons aujourd’hui, abritait une ethnie unique, celle des Ansuriens.

Ceux-ci intéressèrent grandement Lazarek car ils avaient une capacité d’adaptation impressionnante. Il entra donc en communion avec eux, par l’intermédiaire d’une lueur étoilée et s’adressa à nombre d’entre eux, les séduisant, les rassurant. Les ansuriens qui avaient grand besoin de soutient dans cette période quasi préhistorique acceptèrent de lui vouer un culte en voyant qu'il se déplaçait aisément dans les cieux et que de ses mains pouvaient sortir des flammes. Ils se prosternèrent à ses pieds, et lui joyeux, riait de les voir si facilement soumis.

Un beau jour, il voulut que ce peuple, désormais nommé les Lazarekiens, lui construise un temple. En échange, il leur apporterait la connaissance, l'écriture, la philosophie et bien d’autres sciences mystiques. Tout ce qui pourrait leur permettre d'évoluer très vite pour arriver à un stade médiéval. Il leur indiqua un vieux volcan éteint à l'Est de Median et leur demanda de creuser une galerie jusqu'à la gorge vide et close du volcan.

Ici, fut donc construit "Le Cercle des Révélations". Cette pièce gigantesque est constituée en son centre par un petit autel, d’où des rigoles sculptées dans le sol se répandent, formant des arabesques mystérieuses. Le sang y coule ainsi lors de sacrifices animaliers pour s'enfoncer dans la terre, dans le coeur du volcan. La pièce est circulaire. Placé au centre on ne peut voir les murs qui nous entourent. En levant la tête, tout en haut, nous pouvons apercevoir le ciel ou plutôt, l'apparence d'un ciel nocturne, car sur le plafond constitué par le bouchon du volcan, d'énormes insectes brillent pour donner l'illusion des étoiles.

Les Lazarekiens creusèrent pendant de nombreuses lunes et avant qu’ils accèdent aux connaissances, leur dieu ordonna une dernière tâche. Il leur fallait créer deux galeries adjacentes au Cercle des Révélations. La première, amenant à une nouvelle chambre appartenant au volcan, la Chambre des Mourants [Appelée aujourd'hui Chambre des Naissants]. La seconde formant des dédales aux nombreuses cavités appelées les Caves d'Argiles.

Dans la première chambre, qui est une petite salle circulaire, gît une fosse dont la profondeur reste encore inconnue. Ici, la tribu jettera ses morts comme des offrandes au volcan plutôt que de les enterrer, ce que Lazarek trouvait horrible. Enfin, les Caves d'Argile sont construites, parcourues de nombreuses cavités le long de couloirs caverneux. Chaque cavité est semblable. Une pièce aux murs d'argile et au centre une colonne soutenant le plafond fragile dans laquelle une niche est creusée. Dans cette niche, une statuette est installée, représentant un animal, une plante,… Ainsi, Lazarek fabriqua de nouveaux animaux dans la terre à qui il insufflait la vie. Une pièce, une espèce, une statuette. Et le cycle de la vie s’organisait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net
La Voix Céleste
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 117
Race : Dieu
Classe : Flemmard
Elément : Tous
Date d'inscription : 12/03/2007

Feuille de personnage
Âge: Eternel
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: ¤¤ Les Textes Millénaires ¤¤   Jeu 19 Avr - 14:53

--- Le Grand Cataclysme ---








Maintenant, parlons du Grand Cataclysme. Ce désastre est à l’origine de toutes les races qui parcourent aujourd'hui le sol d’Initium. A l’origine des Kluth’Ens, des Eycorchés et des Myriennates. A l’origine du plus petit Kigoron et de la plus gracieuse des Clamydiomonas. L’horreur débuta peu après l'arrivée de deux nouveaux dieux dans notre monde.

Treize lunes avant le désastre, le ciel laissa apparaître une faille étrange d’où deux silhouettes divines s’échappèrent. Puis le ciel redevînt calme, les nuages s’amoncelèrent sur le gris horizon. Deux dieux beaucoup plus puissants et plus vieux que Lazarek s’accaparèrent les Terres du Nord-Ouest. Ils construisirent un temple près de la Travée des Hallandrins, à l'opposé de celui de Lazarek. Certains mortels du peuple des Lazarekiens s'éloignèrent du culte de leur divinité et formèrent une tribu à part, vouant leur âme aux deux arrivants. Ils furent un millier à se détourner, les plus courageux, les plus forts, les plus résistants, ceux qu'on appelle aujourd'hui Hellbereth. Ils quittèrent les terres à proximité des Volcans pour s’installer près de la Travée, laissant derrière eux, un Lazarek jaloux. Le jour du Grand Cataclysme allait pouvoir commencer.

Le dieu ordonna à ses fidèles de chasser de nombreux animaux qu'ils égorgèrent en sacrifice sur l'autel du Cercle des Révélations. Des litres et des litres de sang furent versés, coulant dans les rigoles, s'infiltrant dans la terre du volcan, irrigant les Caves d'Argile. Les forêts furent vidées de leurs habitants. Les rivières et les mers aussi. En une dizaine de lune seulement, des litres de liquides vitaux furent versés. Lazarek profita de toute cette magie pour créer une nouvelle cavité dans les Caves d'Argile. Une nouvelle race destructrice, une race de Dragon au corps gigantesque et inébranlable qui anéantirait tous les disciples du Temple des Hallandrins. Ainsi treize créatures virent le jour entre les mains d’un dieu avide de pouvoir. Il leur insuffla toute sa magie, toute l’énergie qui le maintenait debout, toute la rage et l’envie de destruction qu’il pouvait contenir. Il s’écroula de fatigue en achevant le dernier, l’imparfait, un dragon possédant une seule aile, incapable de voler qui mourut dans les Caves d’Argile.

Lazarek inconscient, les douze destructeurs en marchent, les nouveaux dieux quittèrent Initium qui allait subir de lourde perte. Incontrôlable, il anéantirent et anéantirent encore sans jamais s'arrêter, brûlant, glaçant, éventant tout espoir de survie. Les terres de tout Median ne furent bientôt que cendre et désolation. Les dragons s’attaquaient aux Lazarekiens comme à leurs frères priant les autres dieux. Le créateur de cette menace ne pouvait plus rien faire, il fallait un temps fou pour qu’un dieu récupère ses pouvoirs après une utilisation aussi poussée.

Aujourd’hui, personne ne sait comment les Dragons furent maîtrisés, puis anéantis.

[Note de L’auteur : Un groupuscule de Lazarekiens réussit tout de même à se réfugier dans le Cercle des Révélations. Un dragon qui gardait l'entrée les empêchait de sortir. Ils vécurent enfermés pendant des mois, mais ils laissèrent une trace de leur passage. Tous les murs qui parcourent le Cercle sont couverts d'innombrables écritures anciennes, dessins en tout genre, gravures dans la roche, racontant le passée de la tribu, l'arrivée de Lazarek, et surtout, l'attaque des Douze Dragons. Ils moururent de faim, refusant toute sorte de cannibalisme pour survivre. Lazarek, quand à lui, resta enfermé dans la salle des Mourants, où il mit fin à ses jours éternels. Car un dieu peut mourir s’il le veut lui-même. Son essence se répandit sur les corps morts situées dans la fosse et fît naître une nouvelle race, celle des Esprits. Qui errèrent dans la Chambre des Mourants, désormais nommé "Chambre des Naissants". Le premier Esprit à se rendre compte de sa mort fut Scylla, qui avait le pouvoir de créer dans l'argile les races qui allaient bientôt repeupler Initium.]



Dernière édition par le Jeu 19 Avr - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net
La Voix Céleste
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 117
Race : Dieu
Classe : Flemmard
Elément : Tous
Date d'inscription : 12/03/2007

Feuille de personnage
Âge: Eternel
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: ¤¤ Les Textes Millénaires ¤¤   Jeu 19 Avr - 14:56

--- La Naissance des Esprits Créateur ---









Voilà, ce que nous avons pu déduire des écrits laissés par les quelques survivants du Cercle des Révélations, ainsi que des messages laissés en lettres brunes sur les murs par les esprits eux-mêmes.

Dans les tréfonds engloutis par les chairs pourrissantes, au cœur de la Chambre dite aujourd’hui des Naissants, apparurent les premiers Esprits Créateurs des peuples vivant sur Initium. Après l’incontrôlable déferlante de sang et de haine dont les Dragons Elémentaux furent la cause, plus un seul être pensant ne se tenait debout, plus un seul Dieu bienveillant ne s’occupait du monde. Une brume insondable, des cendres noirâtres, des pluies acides et des ouragans monstrueux s’emparèrent de l’Univers, laissant nos terres mourantes disparaître dans l’oublie. Seul les trois Lunes brillant comme des diamants à travers la voûte céleste observaient encore la nature courir à sa funeste perte.

Lazarek, qui s’était donné la mort au dessus de la Chambre des Mourants déversa son essence divine sur les cadavres pourrissant et poussiéreux gisant au fond. C’est grâce à ce pouvoir, dont chacun de nous possède quelques bribes, que les âmes des morts encore attachées sur terre purent se concentrer, se matérialiser, devenir des Esprits Créateur.

Le premier à prendre conscience de son existence fut Scylla, issue d’une âme jeune et enfantine, dont les désirs se portèrent sur son ancienne vie. Oui ! Les Esprits aussi appartenaient à Initium, lorsque de chair et d’os ils étaient. Découvrant les Cavernes d’Argile, ses envies devinrent celles d’un sculpteur, dont les mains agiles recréèrent avec ardeur les animaux et les plantes disparus depuis lors. Il n’y avait dans ses souvenirs, la place pour aucune invention. Scylla ne faisait que reproduire les anciens peuples modelés par Lazarek. Ainsi ressuscitèrent les Ansuriens et les Hellbereths grâce à un travail acharné et précis. Ceux-ci s’installèrent dans les Vallées et les Montagnes, loin du Cercle des Révélations qu’ils oublièrent bien vite.

En second, Emaneth prit conscience, âme vieillarde et décrépie sentant le renfermé et la poussière, dont les longs cheveux blanchâtres lui permettaient de couvrir ses membres tortueux, enrobés d’une peau ridée comme un drapé. L’imagination n’était pas non plus son point le plus fort, c’est pourquoi il créa la race des Kigorons, peuple en tout point semblable avec les Hellebereth si ce n’est leur petite taille et leur longue barbe tressée. Il y avait désormais une place prévue pour eux, dans les grottes qui aujourd’hui sont des plus somptueuses, la race des nains s’installa paisiblement, adulant les métaux et les pierres, creusant sans cesse.

Le troisième et le quatrième, des jumeaux, se nommaient Yser et Akan, aussi unis que les doigts de deux mains différentes. Opposés même dans la première lettre de leur nom, ceux-ci se détestaient et leur compétition permit la création de deux antithèses ailées. De la maîtrise d’Yser naquirent les Myriennates, adorateurs de la lumière pourvus d’une paire d’ailes plumés. Ils s’installèrent dans les clairières, là où le soleil baigne la pelouse de ses rayons. De l’esprit contradictoire du second, les Eycorchés apparurent, tel des suceurs de sang habitués aux grottes ténébreuses, munis d’une paire d’ailes membraneuse.

Le cinquième et le sixième n’étaient rien d’autre qu’un couple, une femme, Riêve, et son amant, Adèn, séparés depuis l’éternité, renaissant, s’enlaçant comme des amoureux nouveaux. Chacun créa par son imagination grandissante, deux races diamétralement opposées de par leur élément constitutif. De la main d’Adène, les Alkylins parvinrent à voir le jour, s’enfouissant sous les mers, peuplant des paysages oniriques aux eaux cristallines. Riêve quand à elle, s’occupa des Sam’Heins qui investirent les Volcans, construisant dans la roches leur Acropole mère.

S’en suivit le septième, du doux nom de Flüm, dont l’envie de liberté dépassait les limites de l’entendement spirituel. Il s’exila dans les Caves et des ses doigts délicats, modela les Thiels, peuplade des brumes, dont la liberté dépasse celle des autres peuples car ils touchent les nuages du bout des doigts.

Xèrym, le huitième adorait les insectes. Sa vision des choses conçut des peuples étranges. Prolifique et assidu, il s’occupa de deux d’entre eux. Les Arachnides qu’il croisa bien entendu avec des araignées, et les Clamydomonias dont les ailes ne sont pas sans rappeler les papillons et les libellules qu’on croise au bord des lacs.

Enfin, armé de courage et de dextérité, Karkel, le dernier des Esprits Créateurs, construisit un peuple difforme et morbide, semblable à des goules, les Golgoroth. N’ayant pas calculé que les Caves manqueraient bientôt d’argile, il fut étonné quand l’envie lui pris de créer une nouvelle race. Il ne restait pas grand-chose alors il modela des êtres faibles et chétifs, les Kluth’Ens, qui s’associèrent aux premiers pour vivre tranquillement sur les abords des Marais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net
La Voix Céleste
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 748
Age : 117
Race : Dieu
Classe : Flemmard
Elément : Tous
Date d'inscription : 12/03/2007

Feuille de personnage
Âge: Eternel
Armes de Prédilection:
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: ¤¤ Les Textes Millénaires ¤¤   Jeu 19 Avr - 14:57

--- La Disparition des Esprits Créateurs ---






Après tant de labeur, vient le repos des guerriers. C’est alors dans une lumière divine que chaque esprit disparut. Karkel relata ces faits peint sur les murs du Cercles des Révélations :

« Alors que mes amis et moi nous réjouissions de voir à nouveau le monde battre comme un cœur en pleine santé, je vis Scylla, dont la conscience enfantine nous guidait de pureté, s’éloigner du groupe. Elle semblait absente, comme guidée par une incantation mystérieuse. Elle nous quitta dans un rayon de lumière les yeux vides, sans un adieu, et nous ne la revîmes jamais. Nous appelons ça l’Appel. Comme si une entité supérieure nous ramenait à ces côtés. Nous avons recréé la vie, notre travail et désormais terminé. […] Après quelques années, il ne resta plus que Xyrèm et moi-même, cloîtré dans le la salle de l’autel. Nous avions peur. Peur de subir l’Appel vers la lumière. Xyrèm me jura qu’on se retrouverait, mais je n’y croyais absolument pas. Désormais je suis seul et j’attends mon tour. »

Karkel disparut lui aussi car aujourd’hui, nous n’avons pas de signe de son existence. D’autres textes relatent des faits encore plus étranges à propos des Pics de Vallandryan. Flüm avait remarqué qu’au niveau de ce que nous appelons aujourd’hui « Pic des Trois Nuages », une forte énergie magique se condensait. Il donna bien sûr quelques explications sur ses théories que nous avons découvertes encore une fois, écrites sur les murs du Cercle.

« Une force incomparable attire sans cesse mes yeux. Loin au Nord, au dessus du pic montagneux le plus élevé, je ressens l’apaisement. Adèn pleure dans les Caves. Riêve vient de recevoir l’Appel. Après lui, ce sera sans aucun doute moi. Mais d’ici là, je dois comprendre, analyser. Faire en sorte que les derniers puissent rester pour surveiller notre monde. Le pic est peut-être la clef de notre souffrance, car je ne le crois pas bénéfique. Karkel croît peut-être en un Dieu bon et généreux, mais j’ai bien peur que de plus sombres desseins pèsent sur nos terres. Nos protégés évoluent tant bien que mal, aucune tension pour le moment, car ils n’ont pas l’esprit d’exploration. Je suis fière des Thiels, ils maîtrisent déjà les techniques que nous anciens Ansuriens utilisions. J’espère seulement que leur impétuosité et leur génie, ne causera pas leur perte. Loin au Nord et au Sud, les deux peuples Millénaires évitent tout contacte. Je crois bien qu’ils ne savent même pas encore que le continent central est repeuplé. […] Hier, les pics montagneux brillaient d’une lueur irréelle, que seuls les esprits sont capables de capter. Adèn est alors parti lui aussi. Personne ne l’a vu. Seuls quelques mots gravés dans la roche rappellent son existence. »

Nous n’avons pas beaucoup plus d’information au sujet de la disparition des Esprits Créateurs. Nous espérons que nos archéologues et nos intellectuels pourront étudier le Pic des Trois Nuages avec plus de précision.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://initium.fantasyboard.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤¤ Les Textes Millénaires ¤¤   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤¤ Les Textes Millénaires ¤¤
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rp Entrainement] Chaos, mort, manipulation, visite de vieux, mort depuis des millénaires, combat et apprentissage de nuit.
» [Chemin de Traverse] Les malédictions millénaires (Mélinoé)
» Gorge profonde et crocs millénaires [Pv Yakuti & Nielah]
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» {40k]En décembre au 41ème millénaire il n'y a que la guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mémoires d'Initium :: Median, Le Continent Principal :: Ville Esotérique de Thélus :: Azelorth'Samas :: Bibliothèque-
Sauter vers: